Skip header and navigation

36 records – page 1 of 4.

Analyse comparative des différents types de scanneurs d'équarris

https://library.fpinnovations.ca/en/permalink/fpipub5403
Author
Bédard, P.
Fournier, Francis
Date
February 2005
Edition
42282
Material Type
Research report
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Author
Bédard, P.
Fournier, Francis
Date
February 2005
Edition
42282
Material Type
Research report
Physical Description
18 p.
Sector
Wood Products
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Research Area
Advanced Wood Manufacturing
Subject
Trimming
Scanners
Optimization
Series Number
General Revenue 4497
Location
Sainte-Foy, Québec
Language
French
Abstract
On retrouve actuellement en milieu industriel diverses technologies de scanneurs d’équarris utilisant des configurations soit linéaires ou transversales pour l’optimiser le débitage secondaire. Puisque aucune donnée n’est disponible quant à la performance ou les avantages d’un système par rapport à un autre, Forintek a entrepris de réaliser une étude comparative. Un échantillon d’équarris a été mesuré dans des conditions industrielles avec trois scanneurs différents, un transversal et deux linéaires, ainsi qu’en laboratoire à l’aide de la technologie de rayon x, servant de référence. La comparaison des rendements obtenus avec chaque scanneur étudié a été réalisée par le biais de simulations à l’aide du logiciel Optitek. Comme la plupart des systèmes de positionnement d’équarris présentent un niveau de précision limité, des erreurs de positionnement ont été appliquées par simulation pour obtenir des résultats réalistes. Les résultats ont démontré que les erreurs de positionnement ont un impact majeur sur l’optimisation du débitage secondaire. Avec le niveau d’erreur moyen observé en industrie, aucune technologie de scanneur ne se démarque nettement des autres. Toutefois, en améliorant considérablement la précision des systèmes de positionnement, on pourrait observer la tendance suivante : le scanneur transversal s’avèrerait le plus précis avec un niveau d’efficacité de 2 % supérieur au système linéaire à 4 caméras, et ce dernier serait de 2 % supérieur au système linéaire à 2 caméras. La technologie du rayon x offrirait un excellent potentiel d’amélioration par rapport aux technologies actuelles puisqu’elle permettrait d’accroître l’efficacité du débitage de 6 % en ne considérant aucune erreur de positionnement.
Scanners
Breakdown, secondary
Trimming
Edging
Optimization
Documents
Less detail

Analyse comparative des équipements MSR

https://library.fpinnovations.ca/en/permalink/fpipub2814
Author
Desjardins, Richard
Bédard, P.
Date
May 2005
Edition
39444
Material Type
Research report
Field
Sustainable Construction
Author
Desjardins, Richard
Bédard, P.
Date
May 2005
Edition
39444
Material Type
Research report
Physical Description
30 p.
Sector
Wood Products
Field
Sustainable Construction
Research Area
Building Systems
Subject
Stresses
Saw mills
Equipment
Grading
Series Number
Projet General Revenue No 3242
E-4797
Location
Québec, Québec
Language
English
Abstract
Cette étude compare les performances des différentes machines de classement MSR utilisées actuellement dans l’industrie canadienne du bois de sciage. Cinq machines ont été retenues : La HCLT-7200 de Metriguard, la Dart de Eldeco, la TMG du CRIQ, la Dynagrade de Dynalyse AB et la XLG de Coe Mfg.
Lumber manufacturing
Sawmills - Equipment
Grading - Lumber - Stress, Mechanical
Documents
Less detail

Comparaison des différentes entrées d'équarrisseuses : débitage primaire

https://library.fpinnovations.ca/en/permalink/fpipub38973
Author
Bédard, P.
Fournier, Francis
Date
March 2007
Material Type
Research report
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Author
Bédard, P.
Fournier, Francis
Date
March 2007
Material Type
Research report
Physical Description
23 p
Sector
Wood Products
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Research Area
Advanced Wood Manufacturing
Subject
Sawing
Series Number
E-4126
Location
Québec, Québec
Language
French
Abstract
Les technologies d’entrée d’équarrisseuse ont grandement évolué au cours des dernières années. Les systèmes autocentreurs mécaniques installés dans les années 70 à 90 sont maintenant remplacés par des systèmes sophistiqués permettant de contrôler l’alignement et la translation des billes. Bien que les systèmes optimisés permettent d’accroître le rendement, ils sont aussi également plus complexes et nécessitent un suivi et un entretien plus rigoureux que les systèmes simples autocentreurs. Cette étude vise à comparer quatre technologies d’entrée d’équarrisseuse de différentes époques, pour des billes de faible diamètre où le niveau d’optimisation est critique et où les erreurs de positionnement ont beaucoup d’impact. Les simulations théoriques des quatre technologies étudiées ont démontré qu’un système optimisé en translation et en alignement permettrait d’obtenir des revenus supplémentaires de 9 % par rapport à un système autocentreur à courroies. Le système optimisé en translation seulement permet quant à lui des revenus de 8 % plus élevés qu’un système autocentreur à courroies, et finalement un système autocentreur à rouleaux permettrait d’atteindre des revenus de 5 % plus élevés que le système autocentreur à courroies. Les résultats des évaluations de ces technologies en scierie ont démontré un écart de 8 % entre le système optimisé en translation et en alignement et le système autocentreur à courroies. L’écart entre le système autocentreur à rouleaux et le système autocentreur à courroie est demeuré à 5 %, alors que l’écart entre le système optimisé en translation et le système autocentreur à courroies s’est établi à 6 %. L’efficacité réelle des entrées d’équarrisseuse a varié de 91 % à 93 %, quel que soit le niveau technologique. L’efficacité a été influencée par les bris mécaniques, la variation sciage et les erreurs de rotation. L’évaluation des bris mécaniques causés par les équarrisseuses a permis d’estimer la perte à 11 $/Mpmp en moyenne. Les résultats sont cependant très variables, allant de 3 à 16 $/Mpmp. Ces défauts sont principalement attribuables aux paramètres de coupe et à l’entretien des couteaux plutôt qu’au niveau technologique des équipements. Trois des quatre machines auraient bénéficié de l’emploi de scies de pré-coupe pour minimiser les bris mécaniques, puisque la perte de copeaux attribuable aux traits de scies s’élève à 6 $/Mpmp. Les erreurs de rotation ont eu moins d’impact sur les entrées optimisées que les entrées autocentreuses mécaniques puisque celles-ci bénéficient d’une seconde optimisation, après rotation. Les simulations ont permis d’établir que l’efficacité pouvait être réduite de 7 % à cause des erreurs de rotation pour l’entrée autocentreuse à courroies, de 4 % pour l’entrée autocentreuse à rouleaux, et de 1 % seulement pour les deux types d’entrées optimisées.
Canter infeeds
Sawing - Breakdown
Documents
Less detail

Comparaison des différentes entrées d'équarrisseuses : tourne-billes

https://library.fpinnovations.ca/en/permalink/fpipub39051
Author
Bédard, P.
Fournier, Francis
Date
October 2007
Material Type
Research report
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
for Project No.: 3275, Forintek Canada Corp., Vancouver, B.C., Canada. Bédard, P. et McDonald, J. 2002
Author
Bédard, P.
Fournier, Francis
Date
October 2007
Material Type
Research report
Physical Description
13 p.
Sector
Wood Products
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Research Area
Advanced Wood Manufacturing
Subject
Lumber
Manufacturing
Equipment
Series Number
E-4266
Location
Québec, Québec
Language
French
Abstract
Cette étude a été réalisée pour déterminer le niveau de performance optimal des systèmes de tourne-billes automatiques qui équipent la plupart des entrées d’équarrisseuse dans les scieries de bois résineux. L’étude a été réalisée avec un système de tourne-billes à rouleaux quadruple installé devant une entrée d’équarrisseuse de type SLI. Un premier test a permis d’établir la performance initiale du tourne-billes et d’identifier les principales sources d’erreurs de rotation. Une première série de correctifs mécaniques ont été apportés en collaboration avec le manufacturier d’équipement, puis un second test de performance a été réalisé. Une certaine amélioration a été notée, surtout au niveau du maintien des billes, après rotation. Une deuxième série de correctifs ont été apportés pour améliorer la précision de rotation dans le tourne-billes avant d’effectuer un dernier test de performance. Initialement, le système étudié affichait un taux d’erreur de rotation de 36 degrés d’écart-type. Après deux interventions techniques, le tourne-billes a atteint une précision de rotation de 24 degrés d’écart-type. Pour y arriver, certaines composantes mécaniques ont été modifiées et d’autres remplacées dû à l’usure. La programmation des PLC a aussi été revue pour mieux synchroniser les séquences de presses et mieux pré-positionner les rouleaux tourneurs. Une amélioration de rotation simulée de 36 à 24° d’écart-type signifie un gain économique de 2 %, soit 2 $/m³ pour la scierie étudiée. Toutefois le potentiel d’amélioration aurait été deux fois plus important si les erreurs de rotation avaient pu être réduites au niveau de 10 degrés d’écart-type. La précision de rotation aurait probablement pu être améliorée davantage, cependant ce niveau il est assez difficile à atteindre et surtout à maintenir avec la technologie actuelle. Dans le futur, de nouveaux types d’équipements devraient être développés par les manufacturiers pour obtenir de meilleurs résultats, plus spécifiquement pour le débitage des petites billes à haute vitesse. De plus, les tourne-billes pourraient bénéficier de l’ajout de systèmes de suivi et de contrôle en continu pour en assurer un fonctionnement optimal en tout temps. Des systèmes auto-correcteurs en boucle fermée devraient aussi améliorer la performance des tourne-billes à rouleaux.
tourne-billes
équarriseuse
Documents
Less detail

Comparative analysis of MSR equipment

https://library.fpinnovations.ca/en/permalink/fpipub2813
Author
Desjardins, Richard
Bédard, P.
Date
May 2005
Edition
39443
Material Type
Research report
Field
Sustainable Construction
Author
Desjardins, Richard
Bédard, P.
Date
May 2005
Edition
39443
Material Type
Research report
Physical Description
25 p.
Sector
Wood Products
Field
Sustainable Construction
Research Area
Building Systems
Subject
Stresses
Saw mills
Equipment
Grading
Series Number
General Revenue Report Project No. 3242
E-4796
Location
Québec, Québec
Language
English
Abstract
This study compared the performances of MSR grading machines currently used by the Canadian lumber industry. It covered five models: HCLT-7200 from Metriguard, Dart from Eldeco, TMG from CRIQ, Dynagrade from Dynalyse AB and XLG from Coe Mfg.
Lumber manufacturing
Sawmills - Equipment
Grading - Lumber - Stress, Mechanical
Documents
Less detail

Comparison between canter infeeds : primary breakdown

https://library.fpinnovations.ca/en/permalink/fpipub39003
Author
Bédard, P.
Fournier, Francis
Date
March 2007
Material Type
Research report
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Author
Bédard, P.
Fournier, Francis
Date
March 2007
Material Type
Research report
Physical Description
22 p.
Sector
Wood Products
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Research Area
Advanced Wood Manufacturing
Subject
Sawing
Series Number
General Revenue Project No. 4910
4910
Location
Québec, Québec
Language
English
Abstract
Chipper-canter infeed technology has changed greatly over recent years. The self-centering mechanical devices installed in the 1970-1990 period have been replaced with more sophisticated systems that also control log alignment and translation. These optimized systems allow for improved yield, but they are also more complex and require more attention and maintenance. The purpose of this study was to compare four different infeed systems illustrating infeed technology evolution over time, as applied to small logs, where optimization and positioning errors are more critical. Theoretical simulations of the four infeed types studied showed that a system optimized for both alignment and translation can produce 9% greater revenue than self-centering straps, as compared with 8% for a translation-only optimized system, and 5% for self-centering rollers. In mill tests, a system optimized for alignment and translation yielded 8% greater revenue than the basic self-centering straps, as compared to 6% for the translation-optimized system, and 5% for the self-centering roller device. Actual efficiency ranged from 91 to 93% independently of technology level, as it was determined by mechanical damage, sawing variation and rotation errors. According to our evaluation of mechanical damage to lumber in the canters, losses averaged $11/Mbf, but the results varied significantly, ranging from $3 to $16/Mbf. Defects were mostly related to cutting parameters and knife maintenance, rather than the technology level of the equipment. Of the four types of equipment in the study, three would have benefited from a pre-cutting saw to minimize damage, as the loss of chips associated with sawkerfs amounted to $6/Mbf. Rotation errors had less impact on optimized infeeds than on mechanical self-centering devices thanks to a second – post-rotation – optimization. Our simulations showed that rotation errors could reduce efficiency by 7% in the case of self-centering straps, 4% with self-centering rollers, but only 1% with optimized systems of both types.
Canter infeeds
Sawing - Breakdown
Documents
Less detail

Comparison of canter infeeds - log turners

https://library.fpinnovations.ca/en/permalink/fpipub42394
Author
Bédard, P.
Date
October 2007
Material Type
Research report
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
No.: 3275, Forintek Canada Corp., Vancouver, B.C., Canada. Bédard, P. et McDonald, J. 2002. Guide
Author
Bédard, P.
Date
October 2007
Material Type
Research report
Physical Description
13 p.
Sector
Wood Products
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Research Area
Advanced Wood Manufacturing
Subject
Logs
Series Number
General Revenue
4910
Location
Sainte-Foy, Québec
Language
English
Abstract
This study was conducted to determine the optimal performance of automated log-rotation systems that are integrated into most softwood sawmill canter infeed systems. The study was conducted on a quad roll log turner mounted in front of an SLI (single length infeed) type canter infeed. A first test served to determine the log turner’s initial performance and to determine the main sources of log rotation error. Mechanical modifictions were subsequently made with the collaboration of the equipment manufacturer. These modifications were followed by a second performance test. Certain improvements were noted, especially with respect to post-rotation log positioning. A second set of corrective measures focused on improving log turner rotation accuracy prior to conducting the final performance test. Initially, the standard deviation (SD) for the the study system’s rotation error was 36 degrees. After two sets of technical corrective measures, the SD with respect to log rotation accuracy dropped to 24 degrees. In order to achieve this level of accuracy, certain mechanical components were modified and others were replaced due to wear. PLC programming was also reviewed in order to more effectively synchronize pressure roller sequencing and to preposition the log rotation rollers. A simulated rotation improvement from a standard deviation of 36 to 24 degrees represents increased benefits of 2% or $2/m³ for the study sawmill. The improvement potential would have been double, however, if the SD reflecting the rotation error could have been brought down to 10 degrees. Rotation accuracy could likely have been further improved, however, this would have been difficult to achieve and maintain with current technology. In the future, manufacturers should focus on the development of new types of equipment capable of achieving better results, especially for processing small-diameter logs at high speed. Furthermore, log turners would benefit from the addition of continuous monitoring and control systems to ensure optimal log position at all times. Moreover, self-correcting, closed-loop systems would also improve the performance of roller-equipped log turners.
log turners
canter
Documents
Less detail

Compte-rendu du séminaire sur la simulation dans l'industrie du sciage

https://library.fpinnovations.ca/en/permalink/fpipub41900
Author
Grondin, F.
Drouin, N.
Bédard, P.
Goulet, P.
Date
October 1999
Material Type
Research report
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Author
Grondin, F.
Drouin, N.
Bédard, P.
Goulet, P.
Date
October 1999
Material Type
Research report
Physical Description
25 p.
Sector
Wood Products
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Research Area
Digitalization
Subject
Simulation
Sawing
Optitek
Location
Sainte-Foy, Québec
Language
French
Abstract
Optitek
Simulation
Sawing
Documents
Less detail

Conducting a fibre audit in a sawmill

https://library.fpinnovations.ca/en/permalink/fpipub38961
Author
Corneau, Yvon C.
Bédard, P.
Date
March 2006
Material Type
Research report
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Author
Corneau, Yvon C.
Bédard, P.
Contributor
Canada. Service canadien des forêts
Date
March 2006
Material Type
Research report
Physical Description
16 p.
Sector
Wood Products
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Research Area
Advanced Wood Manufacturing
Subject
Yield
Series Number
Canadian Forest Service No. 44
4908
Location
Québec, Québec
Language
English
Abstract
To develop a method for establishing a fibre budget in a sawmill, we selected a sample of stems and had it converted into lumber. We also took advantage of this opportunity to pursue this exercise somewhat further by quantifying volume and value recoveries for the sample, as well as the various performance indicators used to monitor the lumber manufacturing process. A specialized company measured and weighed the stem sample to determine mass/volume ratios. The stems were then bucked and debarked, and we recovered all resulting products and by-products to measure and weigh them, and develop the different bucking ratios. The debarked logs were sawn in a mill and, as for bucking, all resulting products and by-products were quantified, weighed and classified. We used all product and by-product volumes or weights to generate the various indicators used to monitor operations and process performance. With products and by-products suitably quantified, we introduced product values, which allowed us to determine the value of all products and by-products generated from the conversion of a given log or stem sample. In addition to making it easier to control production value, these performance indicators can be used to compare values generated from similar samples with modified production criteria, or different samples processed through the same production criteria. The ultimate objective is to measure the effects of changes in the resource or the sawmilling process.
Lumber - Production
Yield
Documents
Less detail

Efficacité des stations d'éboutage optimisées : phase I

https://library.fpinnovations.ca/en/permalink/fpipub42078
Author
Bédard, P.
McDonald, J. David
Date
March 2001
Material Type
Research report
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Author
Bédard, P.
McDonald, J. David
Date
March 2001
Material Type
Research report
Physical Description
31 p.
Sector
Wood Products
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Research Area
Digitalization
Subject
Saw mills
Optimization
Location
Sainte-Foy, Québec
Language
French
Abstract
Dans le cadre de la phase I de ce projet, des simulations de sciage et des tests en usines ont été réalisés afin d’acquérir de meilleures connaissances sur les performances des systèmes d’optimisation utilisés lors de l’éboutage en scierie. Ces travaux nous ont permis d’identifier que l’espacement des lasers, la fréquence de scannage, la vibration imputable à l’environnement externe du scanneur ainsi qu’à son mécanisme de transport des pièces et finalement l’ajustement des paramètres d’optimisation, ont tous un impact direct sur l’efficacité d’une station d’éboutage optimisée. Ainsi, l’espacement des lasers a pour effet de surestimer le volume de sciages de 1 à 3 % pour des espacements variant de 2 à 6 pouces. La précision de lecture des scanneurs transversaux est grandement influencée par sa fréquence de scannage. Plus la fréquence est élevée, meilleure est la précision. La précision de lecture est aussi dépendante des vibrations induites par l’environnement externe du scanneur et de son mécanisme de positionnement. Quant aux paramètres d’optimisation, ils doivent refléter les dimensions et classes de qualité désirées en fonction d’un ordre de priorités établies, ce qui n’est pas toujours le cas. L’ajustement des paramètres n’est pas une tâche facile compte tenu que les mesures du scanneur sont effectuées sur des pièces de bois brut à l’état vert et de la précision de lecture de ces appareils. En contrepartie, des vitesses d’alimentation allant jusqu’à 110 pièces/minute n’ont pas eu ou ont eu peu d’impact sur la précision de lecture du scanneur et le mécanisme de positionnement et d’éboutage des pièces. Les résultats obtenus démontrent également que l’efficacité selon le volume et la valeur d’une station d’éboutage optimisée munie de lasers à tous les pouces oscille entre 98 % et 99 %. Cette performance justifie amplement son installation afin de remplacer une station d’éboutage manuel. Dans la plupart des situations, le retour sur investissement d’une telle installation sera d’environ un an.
Sawmill optimization
Optimizers
Edging
Documents
Less detail

36 records – page 1 of 4.