Skip header and navigation

2 records – page 1 of 1.

Analyse de la compétitivité et du positionnement des produits isolants faits à partir de fibres de bois en Amérique du Nord

https://library.fpinnovations.ca/en/permalink/fpipub2708
Author
Lavoie, P.
Date
January 2010
Edition
39314
Material Type
Research report
Field
Sustainable Construction
Author
Lavoie, P.
Date
January 2010
Edition
39314
Material Type
Research report
Physical Description
50 p.
Sector
Wood Products
Field
Sustainable Construction
Research Area
Market Analysis
Subject
United States (USA)
Building materials
Canada
Markets
Series Number
Programme des technologies transformatrices ; Projet no 201000339
201000339
Location
Québec, Québec
Language
French
Abstract
La tendance vers la construction verte est en croissance fulgurante depuis les dix dernières années. On estime que le marché de la construction verte représente environ 5 % du marché actuel de la construction. La majorité des bâtiments conçus ou construits dans une perspective environnementale se situent dans les secteurs non-résidentiel ou multifamilial. C’est dans ce contexte que nous nous sommes intéressés à la possibilité de développer et vendre des isolants faits à partir de bois; un matériau généralement reconnu pour ses vertus écologiques. La principale application ciblée dans le rapport est les cavités murales. Ce rapport se présente en cinq (5) principales sections :
Marché : Le marché mondial pour les produits isolants est énorme. Il est estimé à plus de 190 milliards de pi² base R-1. Près de 70 % de ce total est destiné au marché de la construction qui comprend la construction résidentielle (45 %) et non-résidentielle (23 %). La majorité des isolants consommés à l’échelle mondiale sont utilisés en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest. De manière générale, le marché est dominé par les mousses plastiques et la fibre de verre. Le marché pour les isolants autres (alternatifs) oscille entre 2 et 6 % en fonction des marchés dont il est question. Cette proportion est généralement plus élevée dans la réparation et la rénovation que dans la nouvelle construction. Il existe des variations régionales qui sont documentées dans le présent rapport.
Structure industrielle : Les isolants sont des produits dont la valeur unitaire est relativement faible. Il est par conséquent difficile de livrer ces produits sur de grandes distances. La majorité de la production mondiale se fait dans les deux grands marchés mondiaux soit l’Amérique du Nord et l’Europe de l’Ouest. Le tiers du marché (33 %) est dominé par cinq grandes entreprises qui opèrent plusieurs divisions. Elles sont : St-Gobain, Rockwool, Owens Corning, Johns Manville et Knauf. Il faut dire que les produits dominant actuellement le marché nécessitent d’importants investissements en capitaux. Ceci explique, en partie, cette concentration du marché au chapitre de la production.
Politiques et réglementations : Cette section documente les grandes tendances qui risquent d’affecter la demande pour les produits isolants. L’augmentation des coûts de production des mousses pourrait offrir des opportunités pour d’autres produits. Les exigences relatives aux émissions de gaz à effet de serre pourraient jouer en faveur des isolants faits à partir de bois. Les politiques de réutilisation des matières résiduelles présentent des opportunités quant à l’utilisation de ces résidus pour fabriquer des isolants. La hausse des exigences de performance énergétique exigera l’amélioration des produits communément utilisés ainsi que des innovations à partir des matériaux moins fréquemment employés.
Performance environnementale : Cette section montre que les produits isolants à base de bois peuvent contribuer à l’obtention de 8 à 9 % des points pour les systèmes de certification LEED et Green Globes. Il faut toutefois être conscient que l’isolant représente une petite proportion des matériaux entrants dans la construction d’un immeuble (<1 % en valeur). Ceci démontre l’intérêt, du point de vue de la construction verte, à développer des produits qui ont d’autres fonctions que simplement celle d’isoler.
Comportements et exigences d’achat : Des entrevues exploratoires auprès d’architectes et autres utilisateurs d’isolant ont démontré un intérêt pour des produits plus verts. Les principaux facteurs intervenant dans la sélection du matériau isolant sont sa résistance thermique, son coût et la familiarité avec le produit. Les produits isolants conventionnels ne reçoivent que très peu d’intérêt de la part des architectes. L’isolant n’est pas perçu comme étant très innovateur (c’est plus ou moins une commodité) et a peu d’incidence sur le concept (esthétique ou fonctions) du bâtiment. Une des tendances qui semble poindre actuellement à l’horizon est celle des isolants qu’il est possible d’agrafer par l’extérieur du bâtiment. Les autres sections du document présentent le contexte dans lequel le projet s’est exécuté (contexte, objectifs, équipe de projet, etc.) et font état des conclusions à retenir (discussion et conclusions). Les propriétés et caractéristiques générales des différents matériaux isolants sont présentées en annexe. Cette section complémentaire recense des exemples de produits pour chacun des principaux types de matériaux utilisés sur le marché incluant la fibre et la laine de bois. Les informations colligées dans le cadre de ce projet permettent d’établir ces constats généraux :
À court et moyen terme, les principaux marchés pour l’isolant fait à partir de bois sont le marché non-résidentiel et multifamilial.
Le positionnement du produit isolant bois devrait être du côté des produits verts ou respectueux de l’environnement. Il ne s’agit pas d’un matériau dont la performance surpasse les matériaux communément utilisés.
Pour profiter pleinement de ce positionnement stratégique, le(s) produit(s) développé(s) devrai(en)t : o Incorporer d’autres fonctions (pare-air, pare-vapeur, pare-feu, revêtement structural extérieur, parement extérieur, structure, etc.). o Utiliser des matériaux issus de la démolition d’immeubles existants, fibres agricoles et autres intrants avec une faible empreinte écologique. o Être analysés objectivement par l’entremise d’une analyse de cycle de vie. La conclusion du rapport soulève certaines avenues de recherche pour les années à venir. Parmi celles-ci, on note les pistes suivantes :
Meilleure connaissance des types de construction les plus susceptibles d’utiliser des isolants verts faits à partir de bois.
Critères (incluant le prix et spécification de produit) recherchés par les différents utilisateurs.
Identification des marchés industriels (pas liés à la construction) susceptibles d’être réceptifs à des produits à base de bois.
Potentiel d’utilisation des matériaux de différentes sources (récupération, agricole, etc.) dans la fabrication de produits isolants.
Développement des propriétés (ex. : résistance à la compression) et des procédés.
Insulation
Documents
Less detail

Fire code development, a literature review of North American and Chinese fire regulations related to wood frame buildings

https://library.fpinnovations.ca/en/permalink/fpipub53040
Author
Dagenais, Christian
Peng, Lei
Date
March 2014
Material Type
Research report
Field
Sustainable Construction
burning classification system follows GB8624-2012 Classification for burning behavior of building
Author
Dagenais, Christian
Peng, Lei
Date
March 2014
Material Type
Research report
Physical Description
32 p.
Sector
Wood Products
Field
Sustainable Construction
Research Area
Building Systems
Subject
Performance
Building construction
Building materials
Codes
Canada
ISO
Fire protection
Standards
Language
English
Abstract
It can be observed from this review that most fire safety provisions are similar in nature, whether the Chinese, Canadian or American provisions are applied. However, the Chinese code seems to be slightly more restrictive than the North American building codes with respect to wood-use allowances.
Documents
Less detail