Skip header and navigation

2 records – page 1 of 1.

Impact du mode de débitage lors de la transformation de billes de qualité inférieure

https://library.fpinnovations.ca/en/permalink/fpipub39021
Author
McDonald, J. David
Date
March 2007
Material Type
Research report
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
, mieux connu sous le terme anglais « sawing around », n’est pas bien adaptée à ce type de ressource
Author
McDonald, J. David
Contributor
Canada. Canadian Forest Service
Date
March 2007
Material Type
Research report
Physical Description
17 p.
Sector
Wood Products
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Research Area
Advanced Wood Manufacturing
Subject
Small logs
Sawing
Logs
Hardwoods
Costs
Series Number
E-4217
Location
Québec, Québec
Language
French
Abstract
Les deux modes de débitage les plus couramment utilisés dans les scieries de bois franc, en l’occurrence le mode sélectif et en plot modifié, ont été comparés pour déterminer le meilleur compromis entre l’atteinte d’un rendement en volume et en valeur optimal, et la nécessité de réduire les coûts de fabrication en maximisant la productivité des procédés de débitage. Nos résultats indiquent qu’avec des billes de qualité inférieure, la différence de rendement en volume entre les deux modes de débitage est négligeable avec un écart moyen de 0,7 % à l’avantage du mode de débitage sélectif. La différence de rendement en valeur est plus significative puisque le débitage sélectif a permis de générer 7,1 % plus de valeur que le débitage en plot modifié. Selon nos hypothèses, une scierie traditionnelle débitant selon le mode sélectif des billes de qualité inférieure génère des pertes de 258 $/Mpmp. La transformation de ces mêmes billes selon mode en plot modifié nécessiterait une augmentation de productivité de 28,6 % pour contrebalancer les pertes de rendements encourues sans toutefois rentabiliser leur débitage. L’addition d’une débiteuse à scies multiples à la ligne traditionnelle de sciage permettrait de réduire les pertes aux environs de 71 $/Mpmp. L’utilisation d’une deuxième ligne de sciage conçue pour débiter des billes de qualité inférieure selon le mode en plot modifié n’obtient guère de meilleurs résultats dû en grande partie à l’augmentation du coût de transformation engendrée par l’ajout de cette deuxième ligne. Aucun des trois procédés de débitage les plus couramment utilisés sur une deuxième ligne de sciage n’ont réussi à rentabiliser notre échantillon de billes et ce, malgré des taux de productivité allant de 1 000 à 2 000 billes par faction. Une scierie traditionnelle débitant des billes de qualité inférieure devrait pouvoir débiter près de 1 000 billes/faction selon le mode sélectif et 1 500 billes/faction selon le mode en plot modifié pour être viable lorsque le coût de transformation est de 6 000 $. Dans le même ordre d’idée, une scierie dont le coût de transformation de la deuxième ligne de sciage oscille autour de 12 000 $ devra débiter environ 3 000 billes de qualité inférieure selon le mode en plot modifié pour couvrir ses coûts totaux de production.
Sawing - Small logs
Hardwoods - Sawing - Cost
Documents
Less detail

Rentabilité de méthodes de débitage selon le défilement

https://library.fpinnovations.ca/en/permalink/fpipub42299
Author
Goulet, P.
Date
March 2005
Material Type
Research report
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
bibliographiques Cown, D. J. ; McConchie, D. L. ; Kimberley, M. O. 1988. Sawing methods for Pinus radiata pruned
Author
Goulet, P.
Date
March 2005
Material Type
Research report
Physical Description
14 p.
Sector
Wood Products
Field
Wood Manufacturing & Digitalization
Research Area
Advanced Wood Manufacturing
Subject
Sawing
Costs
Analysis
Series Number
General Revenue 4498
Location
Sainte-Foy, Québec
Language
French
Abstract
Le défilement des arbres est une caractéristique reconnue pour affecter considérablement le rendement en sciages lors du débitage des billes. Il est admis que la croissance plus rapide des arbres, notamment suite à des traitements d’éclaircie du peuplement, produit des tiges à défilement plus élevé lors de la récolte. Le défilement des billes a toujours représenté un défi au sciage et il y a eu bien des débats sur la façon de débiter les billes en minimisant l’impact du défilement sur le rendement en sciages. L’avènement des tables de positionnement optimisé a rendu ces débats beaucoup moins pertinents puisque ces équipements permettent l’optimisation du positionnement de chaque plateau avant le débitage. L’optimisation du positionnement est toutefois limitée lorsque les équipements utilisés au second débitage sont composés d’une équarrisseuse suivie d’une débiteuse à scies multiples. En effet, les restrictions sur le décentrage des plateaux et sur l’ouverture des têtes de l’équarrisseuse désavantagent plus les billes de fort défilement puisque la quantité de fibre contenue dans le défilement va directement en copeaux. Une méthode dite « sciage en bouteille » a été proposée et employée par certains industriels. La méthode préconisée dans la présente étude est une variante nommée « débitage en demi-bouteille ». Cette variante permet de maximiser la récupération dans le défilement en le plaçant d’un seul côté. Une des têtes de l’équarrisseuse reste d’un côté toujours à la même position durant le débitage, tandis que la seconde tête s’ouvre davantage vers le tiers de la bille, d’une dimension correspondant à l’épaisseur nominale d’une pièce de 1 ou de 2 pouces. Le simulateur de débitage Optitek a été utilisé pour vérifier si cette méthode présente des gains par rapport aux méthodes présentement employées dans les scieries. Des lots de billes ont été constitués selon deux catégories de longueur, 16 et 12 pieds, et chaque ensemble de billes a ensuite été séparé en trois classes de défilement (faible, moyen et fort défilement). Les résultats montrent que la méthode de débitage en demi-bouteille est avantageuse pour les scieries transformant des billes de 12 pieds et plus sur des lignes utilisant des tables de positionnement des plateaux devant l’équarrisseuse, et ce pour toutes les classes de défilement. La méthode « en demi-bouteille » permet de récupérer davantage de pièces de sciage dans le défilement de la bille, en permettant l’ouverture d’une des têtes équarrisseuses lorsque la bille est suffisamment maintenue dans le système de débitage. Des gains monétaires variant de 6,5 % à 8,9 % ont été observés pour les billes de 16 pieds de longueur et de 4,0 % à 5,1 % pour les billes de 12 pieds de longueur lorsque la méthode de débitage en demi-bouteille est utilisée au lieu de la méthode de l’équarrisseuse optimisée. On constate que les gains sont supérieurs lorsque les billes sont plus longues. Par contre, l’augmentation du défilement n’engendre pas d’augmentation des gains. Le débitage en demi-bouteille s’avère donc une alternative intéressante au débitage avec table de positionnement devant une équarrisseuse. Toutefois, le meilleur système de débitage en ce qui concerne les rendements demeure la débiteuse à scies multiples, précédée d’une table d’optimisation, car il présente beaucoup moins de contraintes de positionnement.
Sawing methods
Cost-benefit analysis
Documents
Less detail